• Studio Tipled

Du bois sur des vélos ?!

Mis à jour : avr. 3

La collection Acanthe Sport est née d'une demande de mon père, passionné de vélo et cyclotouriste : est-ce que je pouvais concevoir et fabriquer une paire de garde-boue sur-mesure en bois pour sa nouvelle machine ?

J'avais fini mes études de Design depuis peu et le premier essai s’est soldé par un échec. Je ne m’étais pas encore installée à mon compte et ne pensait pas le faire avant quelques temps. Mais je me suis plus sérieusement équipée, notamment en intégrant un système de poche sous-vide, manuelle dans un premier temps. Cette poche permet le moulage de formes courbes n’utilisant qu’un seul moule (exit le contre-moule).


Le vélo a pu être équipé après la réussite de mon second essai!



Cette expérience qui était nouvelle pour moi dans un univers qui m'était alors inconnu, m'a donné envie de continuer et de lancer quelque chose de nouveau. J'ai imaginé différents modèles.

Cela a été le point de départ d'Acanthe Sport, ou dois-je dire de Tipled, puisque cette collection est celle qui m'a lancée dans le milieu de l'entrepreneuriat.

En plus des garde-boue et toujours à la demande de mon père, sont venus s'ajouter les porte-bidons… qui m'ont donné pas mal de fil à retordre.



Il y a eu de nombreux essais. J’ai dû effectuer divers changements de techniques/matériaux avant de finalement trouver ce qui correspondrait le mieux à l'attente des clients. Bref : j’ai dû créer des accessoires légers, performants et résistants. En effet, il ne s'agit pas là de proposer des articles seulement esthétiques. J’ai donc réalisé des objets plus légers que ceux des concurrents en inox. De plus, ils sont personnalisables et faits sur-mesure afin de correspondre au mieux aux attentes. Et parfois, ils sont les seuls capables de s'adapter sur certaines machines faites sur-mesure.


Pour ce gravel, une découpe a été faite au niveau du garde-boue arrière afin de pouvoir le replier lors de voyage en train ou voiture.


Ici le garde-boue avant a été découpé en deux au niveau de la fourche car le passage est trop étroit.


Deux découpes sur ce modèle afin de de pouvoir passer le garde-boue au niveau des freins.


Cela va faire deux ans maintenant que j'ai lancé cette gamme et les retours d’expérience sont positifs, notamment en ce qui concerne la protection du pilote mais aussi de ses coéquipiers qui le suivent. Sur certains vélos, les garde-boue ont subi la distance, le vent, le froid, la pluie et le soleil et n'ont pas bougé. Certains artisans cadreurs ont commencé à me faire confiance pour équiper leurs machines. C'est un plaisir de découvrir ce milieu et de surprendre le public en remettant au goût du jour ce qui se faisait autrefois tout en utilisant les techniques d'aujourd'hui afin de répondre à la demande actuelle.


Dans un prochain article, je vous en dirais un peu plus sur le procédé de fabrication ainsi que les matériaux utilisés qui répondent à une démarche très précise.


169 vues

Rencontre du passé et du présent,

l'artisanat au service de l'innovation

© 2020 by Marion Delpit. Proudly created with Wix.com

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle